• SOUL EATER T13

     8,75 / 10

     

     

    Date de sortie : 13 janvier 2011

    Résumé : L'équipe d'infiltration menée par la sorcière Médusa a réussi à pénétrer à l'intérieur du château de Baba Yaga, quartier général de la tentaculaire organisation Arachnophobia. L'heure des retrouvailles entre Ox et Kim a enfin sonné, mais cette dernière semble avoir beaucoup changé depuis qu'elle a prêté allégeance à Arachné. C'est le moment choisi par Black*Star pour faire son retour sur le devant de la scène, plus fort et déterminé que jamais !

    Critique : Une arrivée en fanfare pour un personnage extrême : Black star entre en scène ! Et autant dire qu’il a l’air en pleine forme, au maximum de sa puissance. Mais un ancien ennemi lui barre l’entrée d’Arachnophobia : Mifune (père de la sorcière angela) ! L’auteur nous propose un petit flash-back des derniers jours au près de Tsubaki et de sa famille (enfin surtout son père), comment l’enfant-assassin a-t-il résolu les questions qui le taraudaient et gagné en puissance grâce a cela… Le combat nous prouve ses progrès au travers de quelques techniques dévastatrices ! Mais Mifune n’est clairement pas en reste et le combat s’équilibre, avant que nous enchaînions avec un autre front : celui que doit mener Ox contre son amour, Kim ! Seul l’aide apporté par Harvar, lui évitera la mort de justesse. Mais déterminé, Ox ne se résigne pas à combattre pour autant son adversaire et tente de lui faire reprendre ses esprits (lavage de cerveau oblige) !
      On conclura avec une délectable note d’humour, qui fera un peu retomber la tension. Et enfin, notre dernier duel, titanesque, qui conclut le tome sur instant particulièrement insoutenable, Kid et l’homme loup, contre Mosquito, bras droite d’arachné. Et c’est un ennemi à la hauteur de sa réputation, qui enchaine les métamorphoses, lui permettant ainsi de gagner en puissance à chaque fois, pour atteindre des sommets ! La situation est plus que désespérée lorsque l’on refermera le tome.
      Beaucoup de combats à suivre, moins d’humour que dans le manga précédent forcément. Il n’en est pas moins très bon, l’auteur met les différents front avec brio, et nous rappelle l’une des caractéristiques de ce manga : la diversité des personnages principaux. On ne verra que très succintement Maka et Soul, qui pour le moment, ne sont pas sous le feu des projecteurs (patience, leur heure de gloire reviendra). Pressé de lire la suite (surtout du aux 2-3 pages concluant le tome !).

    RANDULPHE

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :