• DREAM TEAM T1

     

      

    Date de sortie : 20 juillet 2011
    Résumé : Sora Kurumatani a tous les atouts pour réussir dans sa passion : le basket-ball ! Il est très agile, rapide, possède un excellent sens du jeu, est bon aux shoots, dribbleur, passeur… Sora n’a qu’un défaut : il est petit ! Trop petit pour intégrer le club de son lycée ? C’est à voir. Car le club de basket est formé de têtes brûlées bien peu motivées par le sport. Sans avoir donc la carrure d’un champion, ou le charisme d’un dunkeur, Sora va tout mettre en œuvre pour reconstituer une équipe digne de ce nom et partir à la conquête… d’une première victoire.
    Au-delà de l’aventure sportive, on se plaît à suivre le parcours humain de ces personnages finalement peu stéréotypés. Là encore, ces personnages apprennent à découvrir leur potentiel, à l’utiliser au mieux, au plus efficace.

     

    Critique : Moi qui pensais ne pas spécialement apprécier les mangas de sport, je dois avoué que je commence a en douter. Après Kuroko no basket, Eyeshield 21, Angel Voice, c'est maintenant à Dream Team de conquérir mon petit cœur de mangaphile. Cette série est déjà terminé au japon (31 tomes) et pourtant impossible de trouver le moindre scan de ce manga sur le web... voilà un fait bien rare, car contrairement à Ares, qui est fini en 26 tomes en Corée est très facile d'accès sur internet. C'est donc fébrile que je commence ma lecture sur cette OVNI (pour tout vous dire, c'était un midi parce que j'avais une pause de 3h :P). Je découvre donc le courage et la témérité de notre héros a petite taille (les lecteurs de Full Metal Alchemist penseront sûrement a Edward :P) qui ne se sent vivant qu'un ballon entre les mains. Mais quelle malchance pour lui, il se trouve que le club de basket de son lycée est en fait le repaire de loubars/tire au flanc qui refusent catégoriquement de jouer. Sora parviendra-t-il a les faire jouer ? Derrière leur refus ne se cachent-t-il quelques événements encore inconnus ? Bref, ce 1er tomes confrontera notre héros a plus fort que lui, et ce à de nombreuses reprises. Ce tome suit les codes en rigueur : courage, détermination, «amour» (si l'on peut dire), et obstacles etc. Malgré que cela soit trop présent, la lecture est agréable et aucun passage ne parviendra a vous ennuyer a priori (sauf peut-être Sora/maman qui est assez lourd). Les personnages sont intéréssants et ne présagent que du bon pour le futur de cette série que je vais suivre a chaque sortie.

    RANDULPHE

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :